juste un coucou

1 juin 2013

"La dernière fois qu’on nage
Une chose est sûre
Me dit toujours peggy
On ne le sait pas"

Bertrand Belin (dandy de retour dans un nouvel album )

mai 13 115

ce qui se passe de mot
ce qui cherche son chemin
ce que l’on ne peut traduire

mars 13 056

enfin un scoop

25 mars 2013

les pies picorent
les singes s’agitent
les garçons sont fantastiques

elastique

ps : mes cheveux sont très courts depuis plus d’un an

en cours

21 mars 2013

Pour avril nous sommes invités sur un mur jaune paille "au bonheur du jour". Nous (A+P+B) y déploierons des lignes d’encre et de repos, des brins de lumière, des boucles d’or, des spirales, des bulles d’air. Sur une branche il y aura surement des poissons (une blague, qui sait ?), des souvenirs, une chanson, une ode à l’eau de rose, entre autres. Plumes, pierres et mousses seront peut-être difficiles à contourner. J’imagine des créatures de rêves et des textes fous. P. est déjà au boulot.

autruche.2

forget-me-not

20 mars 2013

Je n’ai pas oublié l’amour que je portais aux myosotis dans les forêts de mon enfance. A suivi une longue passion pour la couleur du ciel (tandis que C. elle, ne s’habillait qu’en violet). Puis j’ai scrupuleusement suivi un personnage de  Truffaut qui accrochait ses yeux de toutes ses forces au paysage, "pour ne penser à rien, qu’à la couleur des choses".
Et vous, avez-vous gardé le contact avec votre côté fleur bleue ?

Myosotis_scorpioides

21 février 2013

slow down
stand still
let the small flame of our deepest presence light up your daily selves
(Brooke Medicine Eagle)

branches2

ps : les petits grains de quotidien parsemés ici sont moins nombreux et resteront irréguliers, vous pouvez vous inscrire pour devenir destinataire des ces messages par mail -

surenchère

16 février 2013

L’histoire de Ben Albert Bouboule, alias Magique Gulliver d’Estafette nous inspire (merci Agnès Desarthe). Il s’agit d’un âne qui fuit la déprime de son petit pré carré pour un voyage autour du vaste monde, voyage à l’occasion duquel il va enfin pouvoir exprimer son plein potentiel (et se faire passer pour un cheval fougueux).

Pour un pseudonyme, P. avait initialement pensé à Mango Paulo Montgolfière. Moi j’aurais choisi Avril. "Moi Mars" renchérit A. "Et moi Marcel" conclut P.

DEC 096

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 33 followers