embuscades, bug

18 mars 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

A. se cachait dans les taillis et bondissait triomphant : « coucou la muscade » !

On avançait vite avec toutes ses enmuscades, jusqu’à une châtaigneraie magnifique. On s’extasiait entre les larges pierres plates, les épais tapis de mousse, le craquant des feuilles mortes, le moelleux de l’humus… Un moment de perfection interrompu  lorsque P. qui courait avec enthousiasme tombait les deux mains bien à plat dans les bogues…  ses petites mains dodues transformées en hérissons – je n’avais pas anticipé cette embogscade. D’où des larmes bogosphériques.

illustration :  l’abécédaire au naturel, INtuit Lab & Colophon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :