loupiotes

15 juin 2011

Ce soir sur la route du parisien, le tintamarre des grenouilles et le « ploc » de fruits mûrs qui tombent de l’arbre de temps à autre. L’odeur du mûrier dans l’air d’un soir très doux. Nos histoires servent de bougies pour éclairer le chemin, pour nous-mêmes et pour le monde, me rappelle Hiro Boga. Et ce soir c’est pleine lune.

3 Responses to “loupiotes”

  1. Marie-Pierre Says:

    J’ai l’impression qu’Hipollène-La-Découvreuse et son amie La Loupiote n’étaient pas loin ….

    • galiment Says:

      je ne la connaissais pas ! c’est génial ! merci ! grâce à toi j’ai enfin lu un texte de Ponti ! (« l’arbre sans fin », merveilleux)

      • laurette Says:

        C’est l’un des Ponti que je préfère, il parle si bien de la perte et de transmission … Ce livre plaît (aussi) aux enfants !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :