trois fois rien

24 mai 2012

Passage du soir sous l’arbre, à grappiller les cerises éclatées par la pluie,
P. aimerait qu’on accroche la branche qui doit tenir le rideau de sa chambre,
les santolines en fleurs forment des vagues céladon  constellées de boutons jaunes,
et Simo sort son tarot sous les tilleuls – de nouvelles lignes à l’horizon, magiques

photo : Marie-Do ?

Publicités

One Response to “trois fois rien”

  1. Aline Maclet Says:

    Citation entendue à une conférence hier, qui fait écho :
    /l’architecture, c’est l’attente d’une présence/

    bises a


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :