A

13 juillet 2012

on baigne
dans une espèce de reste
un vieux fond de ciel bleu
et un temps qui se fige

quelle paix

__

ici même
sans vouloir

avec dedans du sable
le vent
les herbes maigres

aucun oiseau
et pourtant la mer

__

encore heureux
ceux qui
las
et restent
résistent
contre

__

peu tient presque
à rien et la langue
fouille là presque
comme une chance
encore

__

qui
sait
quoi
dire
pour
en
finir

donc

__

bien sûr
au début
on n’a pas su
qui

alors on va sans
savoir au vrai vers
quoi

 

 

Antoine Emaz (In Caisse Claire)

 

 

Advertisements

One Response to “A”

  1. Franck Says:

    Beau ça, très beau.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :