A

13 juillet 2012

on baigne
dans une espèce de reste
un vieux fond de ciel bleu
et un temps qui se fige

quelle paix

__

ici même
sans vouloir

avec dedans du sable
le vent
les herbes maigres

aucun oiseau
et pourtant la mer

__

encore heureux
ceux qui
las
et restent
résistent
contre

__

peu tient presque
à rien et la langue
fouille là presque
comme une chance
encore

__

qui
sait
quoi
dire
pour
en
finir

donc

__

bien sûr
au début
on n’a pas su
qui

alors on va sans
savoir au vrai vers
quoi

 

 

Antoine Emaz (In Caisse Claire)

 

 

One Response to “A”

  1. Franck Says:

    Beau ça, très beau.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :