à new-york

23 juillet 2012

Après avoir confié mes enfants à un grand black-baby-sitter inconnu, je rejoins Mister M. au café du commerce où nous avons rendez-vous. Je le trouve songeur, et nous nous accordons à trouver l’endroit juste un peu trop romantique. Alors filons au diner voisin commander une omelette avant de déambuler dans la ville.  Je lui prends le bras en attendant légèrement un baiser (qui ne vient pas). Il est également question d’une bague venant de sa grand-mère et qu’il devrait m’offrir. Sur le quai de la gare où je me rends vers 3h de matin, le soleil tape comme en plein midi. Et dans la réalité, il est temps de se réveiller. Bonjour lundi.

 

2 Responses to “à new-york”

  1. bonobel Says:

    clin d’oeil spontané:
    « hallenew york, hallenew york….. »
    Jeff Buckley made in Marceau

  2. lorette Says:

    quelques mots posés et déjà un voyage s’amorçe… comme un livre feuilleté.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :