Le vent d’est amène le dégel.
Les animaux hibernants commencent à bouger.
Les poissons remontent jusqu’à la glace.

fevrier 137

 

Publicités

mes voeux

2 janvier 2013

nov. 067

guerrier sombre

13 décembre 2012

Avec la lenteur de la princesse tortue noire,
se mettre au diapason de la terre et de l’eau.
Prendre le pouls du moment présent.
Plonger dans ses propres racines. Contacter sa base.
Accepter de descendre au plus profond pour rebondir de plus belle.
Et percevoir, au delà de soi, le fond commun qui soutient toute chose.

nénu

au verger

19 novembre 2012

se faire offrir le café par quelqu’un qu’on connaît à peine
papoter pendant deux heures au doux soleil d’automne
repartir les poches pleines de noyaux à semer pour un verger partagé
+ un fruit inconnu, énorme et qui embaume
connaître un nouvel arbre dont le nom chante : oranger des osages

automne

25 septembre 2012

« Le tonnerre ne gronde plus.
Les hibernants bouchent leur trou.
L’eau disparait des chemins. »

Voici le genre de petits textes qui accompagnent notre pratique du Qi gong.
(Les saisons chinoises et les notres ne sont pas tout à fait les mêmes…
« Et la pluie va être toute triste si le tonnerre la gronde » précise P.)

récolte (encore)

24 septembre 2012

L’équinoxe, d’après ma prof de qi gong, parle de toute la force de nos contradictions,
« sachons en faire de belles alliances… » ajoute-t-elle.
C’était l’équinoxe et nous vendangions sur les hauteurs de Tain l’Hermitage.

 

traces

19 septembre 2012

Il pleut dans le noir. C. est retourné travailler. Luxe du silence dans la maison.
E. appelle du Mexique, comme un été qui s’invite.
Un parfum de pêche et de melon, des rires de filles dans le salon.
Des coquillages au fond des poches, du ressac plein les sacoches.