au temple

16 octobre 2012

« Dans le mouvement du temps qui passe, laisser vibrer une marge de non-vouloir, acquiescer à la limite incertaine des damiers du Tofuku.ji. » Cette langue précieuse m’étonne chaque soir. 87 pages = 87 jours ? Le sujet me passionne, pourtant sur la beauté de la mousse assez vite je m’endors.

Publicités

mémoires

30 mars 2012

Larmes de pierre, L’arbre de l’oubli. Deux livres écrits par Alexandra Fuller sur son « enfance africaine », dans un pays en guerre pour son indépendance, la Rhodhésie. « Elle raconte dans ses livres la vie dans la ferme familiale et les tragédies vécues : l’alcoolisme de sa mère après le décès de trois de ses enfants, le racisme de son père, le viol de sa sœur, les guerres en Afrique australe. »

Mardi à la radio, elle expliquait l’honnêteté brutale de son point de vue d’enfant : « j’écrivais ce que je voyais, et c’était la vie ».

illustration : Renaud Perrin

 

la bonne idée

24 novembre 2011

Résumé du livre : « La princesse parfaite »
(Texte Frédéric Kessler, ill. Valérie Dumas.  Editions Thierry Magnier 2010)
A la naissance de sa fille, le roi convoque toutes les fées du royaume et
offre la place de marraine à celle qui saura lui offrir le meilleur don. Malgré
les réticences de sa femme, le roi choisit la pulpeuse Margareth et son don
de perfection. Ne sera-ce pas un peu lourd à porter s’inquiète la reine ? A
la veille de mourir, la reine invite sa fille à choisir pour ses seize ans elle
même sa marraine et lui indique celle, plus discrète, qui avait proposé
« le don de nommer ses désirs afin qu’elle puisse choisir ce qui convient
pour sa vie ».

Et vous, savez-vous nommer votre désir ?

Il y a des livres que j’achète juste à cause d’un mot, d’une image, d’un titre.
Celui-ci recèle à la fois une petite maison, des accents d’ailleurs et une très belle relation. Que demander de plus ?

Les poings sur les îles, texte élise fontenaille, illustration violeta lopiz, éditions du Rouergue

être (un métier)

3 octobre 2011

Gilbert ne sourit guère à la vie (et elle le lui rend bien). Voilà un petit livre graphique au texte « grinçant et salutaire ». Une histoire de vie étriquée qui se répète comme un disque rayé (on rigole). Un titre qui nous rappelle à l’essentiel : la passion, l’horizon, le partage, les risques pour inventer sa propre histoire.

une boussole dans son coeur

28 septembre 2011

Il y a plusieurs voyages dans ce Beau voyage (une histoire dans un livre prolongée par un film d’animation somptueux). J’aime bien samuel Ribeyron quand il fait pousser des maisons. Où l’espace intérieur n’en finit pas d’ouvrir des portes sur d’autres horizons.

voir un extrait : http://www.editions-corridor.fr/beau_voyage.html
le blog de samuel : http://www.samuelribeyron.blogspot.com/

chacun cherche son chat

12 septembre 2011

A quoi penses-tu ? Un livre avec des flaps où Antoine cherche ses mots, Armel n’a pas tout à fait quitté son rêve, Nicolas ne pense à rien, Laura s’évade au fil des pages, Eric a une petite musique en tête, Claudine a une pensée pour chacun… Et dans votre tête à vous il y a quoi ? Essayez-donc de dessiner cela.

Merci A. pour ce beau cadeau.